Des islamistes toulousains forment des enfants kamikazes

Infos-Toulouse. Jonathan Jeffrey, un djihadiste français de l’État islamique aurait confié aux policiers français que les frères Clain, originaires de Toulouse, projetaient d’envoyer des enfants-soldats en Europe.

Des enfants kamikazes dans un prochain attentat en France ? C’est un terrible scénario qu’aurait confié Jonathan Jeffrey, un Toulousain proche de Sabri Essid arrêté à Alep par des rebelles syriens, aux enquêteurs de la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) puis à un juge d’instruction, alors qu’il est mis en examen en France, depuis que les autorités turques l’ont extradé.

Entendu à plusieurs reprises entre septembre 2017 et février 2018 par la justice française, le Toulousain de 35 ans qui se présente comme un repenti semble coopérer avec les autorités. Proche des frères Jean-Michel et Fabien Clain, responsables de la propagande de Daech, il témoigne des menaces de recrutement d’enfants syriens pour perpétrer des attentats en Europe. Une idée qui serait directement suggéré par les deux frères toulousains.

Une déclaration révélé par le quotidien Le Monde et qui est prise très au sérieux par les enquêteurs. Ces révélations pourraient confirmé le rôle des frères Clain dans l’organisation des attaques extérieures et plus particulièrement en Europe. Fabien Clain s’est fait connaître du grand public après avoir directement revendiqué, de sa propre voix, les attentats du 13 novembre 2015 à Paris.

Jonathan Jeffrey dit tenir ses informations du fils de Jean-Michel Clain, Othman, âgé de 16 ans.