Dinard. La police municipale pourra avoir des armes de poing

Breizh-Info. C’était une revendication de longue date, mais aussi le signe que « tout ne va pas pour le mieux dans le meilleur des mondes » : la police municipale de Dinard, en Ille-et-Vilaine, a obtenu du préfet le droit d’être équipée d’armes de catégorie B (catégorie dans laquelle sont rangées notamment les armes de poing).

C’est à l’initiative du maire, Jean-Claude Mahé, que cette demande avait été faite en février, validant ainsi une revendication de longue date des policiers municipaux.

Pour valider définitivement cette habilitation à porter une arme, les agents municipaux, jusqu’ici non formés, devront se soumettre à une visite médicale, mais aussi à une formation théorique (cadre juridique de l’usage des armes), et à un entrainement de base de 45h (300 cartouches tirés). On se rend compte en effet que beaucoup, y compris au sein de la police, sont très mal entrainés et que tous ne fréquentent pas les clubs de tirs de leur secteur, ce qui interroge parfois sur la capacité à utiliser de façon adéquate une arme.

Après validation de leur catégorie B et de leur port d’arme (nominatif), ces policiers municipaux pourront posséder révolvers, pistolets, flashball ou tasers.

À l’heure actuelle, Dinard compte 17 policiers municipaux, dont certains déjà formés au maniement des armes. Actuellement, ils sont équipés de matraques télescopiques, de bombes lacrymogènes et de tonfas, pas les meilleurs outils en matière d’ordre public.